Panier: 0

Patrick Froissart

Li Ann ou Le Tropique des chimères

En librairie le 21 janvier 2021

S’inscrivant dans une trame réaliste, celle de la vie quotidienne d’un grand lycée dans un archipel tropical fictionnel, se déroulent les péripéties d’un récit polyphonique dramatisant, un chassé-croisé tragi-comique de séduction, dont le proviseur Jean Martin est le personnage pivot.

Exploitant la rivalité entre ses adjoints, l’acariâtre Simone et le débonnaire Lucas, Martin, tenu pour autoritaire dans l’exercice de sa fonction, est un être veule dans l’intimité, manipulé et exploité par sa concubine Michelle et ses deux filles d’une part, soumis au machiavélisme amoureux de son assistante Jacqueline, femme libérée, d’autre part.

C’est dans l’écheveau de cet imbroglio théâtral plein d’humour, où se disputent jeux de mots et crocs en langue, que surgit Li Ann, jeune contractuelle, qui, personnage initialement insignifiant d’apparence candide, accède progressivement à un rôle de premier plan.

Né en 1947 à Condé sur l’Escaut, dans le Borinage, région franco-belge minière située entre Valenciennes et Mons, Patryck Froissart, est entré à l’Éducation Nationale en 1966 dans l’académie de Lille. Il a enseigné successivement dans le Nord, au Maroc, dans le Cantal, à La Réunion, à Narbonne et à Mayotte, avant d’occuper des postes de direction dans des collèges et des lycées de La Réunion et de Maurice et d’effectuer des missions de coopération éducative au Cameroun, en Oman, en Mauritanie, au Rwanda, en Côte d’Ivoire. Écrivain, poète, il chronique régulièrement dans le magazine La Cause littéraire.

 


€ 19.00 € 12.99 En savoir plus...

Andrau Paule

Violence(s)

En librairie le 10 septembre 2021

Au début, elles étaient trois, une trinité niée, une trinité sans autre lien que la souffrance et le lieu de souffrance où elles se trouvaient rassemblées, l’hôpital. Elles n’ont pas de nom : elles en ont si peu pour les autres, comment en auraient-elles un pour elles-mêmes ? Mises bout à bout, les bribes de leur destin se sont constituées en un continent sinistré : paroles de femmes jamais dites, bruits intérieurs aux femmes quand elles se taisent, quand elles deviennent invisibles aux autres, quand elles attendent. Car elles passent leur vie à attendre : leurs hommes, leurs enfants, leur vie même. Attendre. 

Et cette trinité, paradigme de la femme moderne, s’est étoffée : elle s’est trouvée des disciples, douze autres, celles niées, rabaissées, humiliées, frappées, violées, torturées, avant d’être tuées, juste parce qu’elles «?sont femmes?», celles dont on parle dans nos journaux et qu’on oublie mais dont le cri de mort retentit sans cesse tout au long de la journée des autres femmes. À travers ces paroles, ces cris interdits par toutes les conventions et les représentations de la femme qu’on diffuse au quotidien, elles témoignent de la violence qu’appelle partout cet «?état de femme?». Toutes, même celles dont on dit qu’elles «?ont réussi?», savent combien d’épreuves elles ont dû surmonter au nom du «?genre?» auquel elles appartiennent.

Ce roman qui les arrache à Twitter et Facebook les fait entrer dans la littérature pour ce qu’elles sont : des héroïnes du quotidien que sauvent leur courage et leur force de résilience, au bout du chemin. 

Agrégée de lettres classiques et professeur de chaire supérieure, Paule Andrau a longtemps enseigné la littérature. Elle n’a pas écrit jusqu’ici : un travail passionnant, une famille, une maison, et peut-être aussi des barrières longues à tomber. Quand c’est venu, c’est venu par lambeaux, des bribes de destins sur les tickets de caisse des grandes surfaces. Elle a orchestré cette “partition” en imaginant ces histoires morcelées et inaudibles. 


€ 18.00 € 12.99 En savoir plus...

Caplet Isabelle Soulas Simone

La Racine ombreuse du mal

Un adolescent est découvert sans vie, assassiné selon un rituel étrange. La journaliste Juliette Forestier et le commissaire Louis Gardeur, unis dans la recherche du meurtrier, s’engagent dans une enquête nébuleuse, où la raison n’a plus sa place. D’autres découvertes macabres se succèdent, tout aussi mystérieuses. Le chemin vers leur difficile élucidation les conduit au seuil de pratiques occultes oubliées, faisant ressurgir la face sombre du catharisme.

La Racine ombreuse du mal, est un roman policier polyphonique, empreint d’humanisme, dont le fond, relié à l’ésotérisme, acquiert au fil de l’enquête une dimension métaphysique.

Deux sensibilités, deux écritures s’y rencontrent, dédoublent le souffle du récit où s’entrecroisent échanges épistolaires, journaux intimes et récits oniriques.

Isabelle Caplet et Simone Soulas sont artistes-peintres. La Racine ombreuse du mal est leur premier roman, dont le titre est emprunté au grand médiéviste René Nelli. Chacune d’elles a contribué par des textes à l’album de photographie de Jean Labitrie Vibrations du réel. 

 


€ 19.00 € 12.99 En savoir plus...

Trigano Patrice

Artaud-Passion

Réédition augmentée octobre 2021.

En mai 1946, après neuf années d’internement, Antonin Artaud revient à Paris. Le poète retrouve ses amis et en particulier le galeriste Pierre Loeb qui prépare une exposition de ses dessins. Une relation chargée d’ambiguïté nait de la rencontre d’Artaud et de Florence, fille de Pierre Loeb, alors âgée de seize ans. 

À travers Artaud-Passion, Florence, au crépuscule de sa vie, évoque ses souvenirs avec émotion. Évadé du néant, Artaud, mort en 1948, assiste au récit de Florence sans que cette dernière ait conscience de sa présence. Peu à peu le poète, qui déclame ses textes en contrepoint de la narration de Florence, va imposer sa présence et dénoncer le mensonge d’une idéalisation qui lui est insupportable. Florence demeure enfermée dans ses souvenirs au point de s’identifier au poète et d’en devenir le porte parole. Librement inspirée des rapports de Florence Loeb et d’Antonin Artaud cette pièce de théâtre est un saisissant hommage au « Théâtre de la cruauté ». 

Artaud-Passion, créé en 2006 au Festival Off d’Avignon 2016 dans une mise en scène d’Agnès Bourgeois, a été repris dans une mise en scène d’Ewa Kraska au Festival Off d’Avignon en 2019. Le présent ouvrage est illustré de photos rares d’Artaud et des répétitions. 

Patrice Trigano a fait des études de philosophie et de droit avant de consacrer sa vie à l’art. Il est galeriste à Paris. Il a déjà publié aux Éditions Léo Scheer, La Canne de saint Patrick (2010, Prix Drouot) et ?Le miroir à sons (2011) ; aux Éditions de La Différence, Une vie pour l’art (2006), À l’ombre des flammes, Dialogues sur la révolte (avec Alain Jouffroy, 2009), Rendez-vous à Zanzibar (correspondance avec Fernando Arrabal, 2010), L’Oreille de Lacan (2015) ; au Mercure de France, Ubu Roi, Merdre (2018) et chez Maurice Nadeau, L’Amour égorgé (2020).

 


€ 18.00 En savoir plus...

Zerlini Gilles

Épuration

En librairie le 9 avril 2021

Louis a quitté son village corse pour combattre sur le front en 1914. Survivant à l’holocauste, il rencontre à son retour Félicité. Ils s’installent à Toulon. Elle lui donne de nombreux enfants. Survient l’Occupation. Dans ce petit peuple mêlé d’ouvriers, marins, prostituées et michetons, tous vont s’aimer et se meurtrir à souhait dans l’espace clos de la ville fortifiée. Le temps est rythmé par le travail. Louis fréquente les bordels où il rencontre l’amour d’une femme. Les Allemands sont là, puis viendront les Alliés. La grande histoire déboule, transformant le quotidien des jours et du labeur des personnages en tragédie.

À travers le destin de ces personnages balayés comme fétus de paille, l’auteur, agissant en véritable « contrebandier de la mémoire », dessine un morceau inattendu d’Histoire, entre Corse et Provence.

Gilles Zerlini vit à Bastia, il est l’auteur de Mauvaises nouvelles (2012), de Chutes (2016) et de Sainte Julie de Corse et autres nouvelles (2019) parus aux éditions Materia Scritta. Son enfance dans un quartier populaire de Toulon, peuplé de marins, d’ouvriers et de prostituées, marque profondément son œuvre. Il fut entre autre chanteur de rock. D’autre part il connaît aussi très bien le monde rural, puisqu’autrefois berger. Il se définit comme un écrivain réaliste, et passe au crible la société de son île en jouant de ses contrastes, de son désespoir et de sa beauté. 

 


€ 18.00 € 9.99 En savoir plus...